Le syndrome de magnius

Le Syndrôme de Magnius, 2019

Installation Biennale La Science de l'art,

"Wood Wide Web, l'intelligence des plantes en question"

30 Desmodiums gyrans, 5 vivariums en PMMA, 5 brumisateurs à ultrasons, 5 lampes led, 5 enceintes, terreau, pouzzolane

Manufacturing

DSC_0052.JPG
détouré.jpg

     Le Desmodium gyrans est une plante d’Asie tropicale qui danse littéralement en mouvant ses folioles de manière elliptique. Le Codariocalyx motorius est l’un des rares végétaux capable de mouvements rapides, visibles à l’œil nu.

Mais ses capacités ne s’arrêtent pas là, il serait même doté d’une certaine mémoire. Plus il «écoute» de la musique, mieux il danse.

 

Cette plante reste encore un mystère pour les scientifiques pour deux raisons : ils ne comprennent pas son mécanisme, ni même son utilité. (NB : les herbivores les remarquent d’avantage s’ils sont en mouvement).

Vidéo Youtube : Attention ici l'image a été accélérée au rythme due la musique, mais cela donne un aperçu de sa danse.

 

Comment expliquer la sensibilité du Desmodium gyrans face à la musique et non au bruit ; danse elliptique ou extravagance qui lui vaut d’être remarqué dans un monde où il vaut mieux être discret ?
 

Cette installation interroge notre relation au vivant, notre place au sein de la nature. Une plante capable de se mouvoir, arborant une certaine mémoire implique des facultés qui dépassent la vision que nous pouvons avoir des végétaux.

En sollicitant le spectateur à effectuer quelques notes sur le piano, cette recherche animiste l’invite à devenir acteur, à vivre véritablement l’expérience de l’interaction. L’installation superpose et repense ainsi les liens entre la musique et les plantes, les humains et les végétaux,  l’homme et le monde.

Le Syndrôme de Magnius, 2019

Violons et violoncelles

Johanna Darcillon, Jessica Frey,

Evelyne Lecoanet et Thibault Cellier

Le Syndrôme de Magnius, 2019

Hand drum et Steel drum

Benoît Collin

Le Syndrôme de Magnius, 2019

Piano, chœur intermédiaire

Adrien Staler et ses élèves

Le Syndrôme de Magnius, 2019

Clarinette et  saxophone

Samuel Maquin et ses élèves

Le Syndrôme de Magnius, 2019

Piano et  trompette

Jordan Robail et son élève

Le Syndrôme de Magnius, 2019

Lecture - Brunch par Didier Lesour avec Marc-Henri Lamande au piano (compagnie "Minuit zéro une")

Puis au piano, une élève de l'école de musique, Léa

Le Syndrôme de Magnius, 2019

Piano

Gilles Christol et des scolaires